*BIENVENUE SUR LE SITE 100% SOUL & BLUES*

Recherche personnalisée

lundi 27 octobre 2008

Al Green



Al Green est un auteur, compositeur, producteur et chanteur soul américain. Bercé par les pionniers du genre (Ray Charles, Sam Cooke, Solomon Burke), il en fut l'un des plus célèbres représentants durant les années 70.Fils d'un métayer, il commence à chanter à l'âge de neuf ans dans un quartette de Forrest City que lui et ses 3 frères avaient fondé, les "Greene Brothers". Ils partirent en tournée dans le sud au milieu des années 1950 jusqu'à ce que la famille déménage à Grand Rapids dans le Michigan, et chantèrent alors dans le Michigan. Son père le sortit du groupe après l'avoir surpris en train d'écouter Jackie Wilson.
Adolescent, Al Green forma un groupe appelé "Al Greene & the Creations" avec des amis du lycée. Deux d'entre eux, Curtis Rogers et Palmer James, créèrent un label indépendant appelé Hot Line Music Journal. Le groupe, bientôt rebaptisé "Al Greene and the Soul Mates", enregistra un single pour le jeune label, faisant de Back up train (1967) le premier tube du jeune prodige (5è des ventes R&B). Alors que le succès des Soul Mates s'essouflait, Greene rencontra Willie Mitchell, n°2 de Hi Records à Memphis. Le musicien l'embaucha comme chanteur pour son groupe lors d'un spectacle au Texas et, par la suite, fit signer Greene en solo.
Désormais engagé chez Hi Records, Al Green (qui a ôté un "e" à son nom de scène) enregistre "Green is Blues" (1971), un tout premier album produit par Mitchell. Si l'album reçoit un succès mitigé, aucun des titres ne parvenant à se classer dans le Top R&B, Green is Blues pose les bases de l'oeuvre Green : valorisation de la basse, nombreux vents, primauté de la voix du chanteur. Celle-ci, particulière, ne décolle réellement qu'avec la reprise du tube des Beatles I Wanna hold your Hand ; Tomorrow's dream et Get back baby révélent clairement, en outre, le potentiel musical du jeune chanteur.
Si la recette ne change pas véritablement, l'accueil que le public fait à son deuxième album lance la carrière d'Al Green. Sur "Al Green Gets Next to You" (1971) apparaissent en effet ses premiers tubes, bien servis par une voix que le chanteur maîtrise mieux désormais. You Say It, Right Now Right Now, I Can’t Get Next to You et Tired of Being Alone sont bientôt remplacés dans les charts R&B et Pop par les extraits du troisième album de Green, "Let's Stay Together" (1972). La machine commerciale est bien lancée et se poursuivra jusqu'en 1975, le sommet étant atteint avec You Ought to Be with Me, du 4è et probablement meilleur album du chanteur, "I'm Still in Love with You" (1973) (la concurrence avec "Call Me", sorti la même année, fait certes rage).
Ainsi se succèdent les titres qui font d'Al Green, au début de la décennie 1970, un des représentants les plus emblêmatiques de la musique soul. La voix maîtrisée, la basse a quelque peu laissé place à la première guitare et au clavier, donnant souvent aux singles une efficacité imparable : Let’s Stay Together (premier des ventes R&B et Pop), Look What You Done for Me, I’m Still in Love With You, Call Me (Come Back Home), Here I Am (Come and Take Me), Sha La La (Make Me Happy), L-O-V-E (Love).




Aucun commentaire: